Comment rédiger sur le web ?

Comment rédiger sur le web ?

Vous venez de mettre en ligne votre site internet et vous souhaitez savoir comment rédiger des contenus susceptibles d’attirer des lecteurs ? Il est indispensable de respecter certaines règles de rédaction.   

Pourquoi les règles sur le web sont différentes du support papier ?

Les règles sont différentes car les cibles n’ont pas le même objectif. Sur le web, les internautes trouvent votre page car ils ont fait une recherche sur un sujet précis. Dans les journaux ou sur les autres supports imprimés, les lecteurs souhaitent s’informer sans rechercher un sujet en particulier.

 

La rédaction web permet d’améliorer le positionnement du site sur les moteurs de recherche et nécessite une connaissance des techniques de référencement. La rédaction classique nécessite des connaissances de journalisme avec la mise en avant de communiqués de presse ou de conception de flyers et doit se limiter au nombre de caractères ou à l’espace défini.

 

Pourquoi respecter des règles de rédaction sur le web ?

Les trois principaux enjeux de la rédaction sur le web sont :

  • De donner envie à votre lecteur de rester sur votre page
  • D’optimiser le référencement naturel de votre site internet
  • De développer votre identité visuelle, ainsi votre lecteur reconnaitra plus facilement votre contenu

C’est pour toutes ces raisons, qu’il est important de respecter certaines règles pour la rédaction de vos articles.

 

Les bonnes pratiques pour l’écriture de vos articles

La structure et la mise en forme de vos articles

Il est important que votre article soit structuré avec différents niveaux de titres et des paragraphes. Cela permet à l’internaute de parcourir rapidement les points que vous allez évoquer et lui donnera envie ou non de lire votre article.

 

Nous vous recommandons également d’utiliser une mise en forme adéquate et justifiée pour apporter une fluidité et une facilité de lecture à votre article. Pour chaque idée nous vous conseillons de faire un paragraphe différent, n’hésitez pas à aérer les différents paragraphes avec des sauts de ligne.

 

 

Avoir un vocabulaire riche

Il est important que vous utilisiez le vocabulaire et le champ lexical adéquat pour votre sujet afin d’attirer l'attention du lecteur et favoriser un bon référencement naturel.

 

Cependant, vous devez faire attention lorsque vous utilisez un jargon, qu’il ne soit pas propre à votre entreprise ou domaine d’expertise et qu’il ne restreigne pas trop votre cible. En effet, si vous utilisez des termes trop complexes, votre lecteur risque de quitter la page dans l’optique de trouver un article plus compréhensible dans le même domaine.
Nous vous conseillons donc d’expliquer ces termes ou de renvoyer vers l’un de vos précédents articles traitant ce sujet.

 

En ce qui concerne les abréviations, nous vous recommandons, lors de la première apparition dans votre texte, d’écrire le terme en entier puis de mettre entre parenthèse l’abréviation. Dans un second temps, vous mettrez l’abréviation puis entre parenthèse le rappel de sa signification. Enfin, à l’issue de ces deux étapes et pour la suite de votre texte, vous pourrez simplement utiliser l’abréviation en question.

 

Quelques règles de Français et d’écriture sur le web

Les espaces insécables

Une espace insécable est un caractère spécifique qu’on insère entre deux mots, ce qui permet qu’ils ne soient pas séparés. Cette technique est très importante pour le Web, mais aussi pour la rédaction de documents destinés à l’impression.

Par exemple, pour éviter ceci lorsque vous arrivez en bout de ligne :

« Cette année, il est tombé 30
cm de neige à Madrid en moins de 24h. »


Il faut plutôt insérer un espace insécable entre « 30 » et « cm » :

« Cette année, il est tombé 30 cm

de neige à Madrid en moins de 24h. »

 

De cette manière, on est sûr que lors de sa publication, la phrase ne sera pas coupée à cet endroit.

 

Comment faire une espace insécable ? 
Placer vous entre les mots souhaités et appuyez sur « CTRL + SHIFT + ESPACE » en même temps.

 

 

L’utilisation des majuscules

Pour rappel, on utilise les majuscules pour les noms propres, en début de phrase ou devant des titres de postes par exemple.

 

De plus, il est fortement recommandé d’éviter d’écrire des mots ou des textes entiers en majuscule.  Lors de la lecture, on a l’impression que l’auteur est en train de crier, ce qui peut être désagréable pour le lecteur.

 

L’utilisation des émoticônes

En ce qui concerne les émoticônes, suivant le support de communication pour lequel vous rédigez, ils sont à éviter.

 

Comme vous avez surement pu le constater, ils sont très souvent utilisés sur les réseaux sociaux. Cependant sur les sites internet, il est recommandé de ne pas en abuser voir de ne pas les utiliser du tout si cela n’apporte rien à votre texte ou vos explications.

 

Bien choisir sa police

Afin que la lecture soit la plus agréable possible pour vos visiteurs, il est préférable d’utiliser une police simple, d’éviter les polices particulières comme les exemples ci-dessous :


 

 

L’orthographe

Il est important d’être particulièrement méticuleux sur l'orthographe pour éviter les fautes d'inattention, c’est un gage de qualité auprès de vos lecteurs et du sérieux de votre discours.

 

Faire ressortir les informations

Mettre en gras les mots que vous souhaitez faire ressortir permettra à votre lecteur de comprendre rapidement quel sujet est traité et s’il va trouver les informations qu’il souhaite.

 

Nous vous recommandons cependant de ne pas souligner ou utiliser une couleur différente pour mettre en avant les éléments car ces mises en forme sont utilisées lorsqu’un lien est présent.

 

 

Écrire pour être vu par le lecteur

Pour cela, vous devez savoir qui sont vos lecteurs et surtout connaître leurs attentes et leurs besoins.

 

Vous pouvez ensuite soigner votre meta-description, pour inciter les internautes à cliquer sur le lien de votre site dans les résultats de recherche.

 

Différents outils proposent également d’analyser les zones chaudes de vos pages. Les zones chaudes de lecture sont les zones sur lesquelles l’œil ou la souris de l’internaute se positionne (Eye-tracking).

 

Différentes études montrent que l’internaute à une « lecture en F », c’est-à-dire qu’il lit en priorité les titres.

 

 

 

Choisir ses mots-clés

Il est important de bien choisir vos mots-clés car c’est grâce à eux que vous pourrez optimiser votre référencement naturel. En effet, plus vous utiliserez de mots-clés pertinents, plus Google mettra en avant votre site et le fera ressortir dans les résultats de recherche des internautes.

 

Pour chaque page ou article, définissez une liste de mots-clés que vous pourrez ensuite inclure dans votre contenu. Nous vous conseillons néanmoins de pas en abuser car cela peut devenir négatif et pénaliser votre positionnement.

 

Pour vous aider à trouver les bons mots-clés, nous vous invitons à consulter notre article « Comment trouver les bons mots-clés pour votre site ? ».

 

 

Les balises techniques de référencement naturel

De nombreuses balises techniques permettent d’optimiser votre référencement naturel ou l’affichage de votre site dans les résultats de recherche. Ces éléments sont en partie invisible pour l’internaute non initié et doivent être pensés et rédigés avec soin.


  • L’ URL: il s’agit de l’adresse d’une page permettant de les différencier les unes des autres. Elle doit être claire et la plus concise possible, par exemple, « www.mon-site.com/societe » plutôt que « www.mon-site.com/page-HTML?1597816546 »
  • Le Title: il s’affiche dans les résultats de recherche et permet d’indiquer à l’internaute le sujet du contenu. Sa taille varie entre 55-65 caractères, soit quelques mots.
  • La Meta description : elle s’affiche également dans les résultats de recherche et permet de donner un court résumé du contenu. Sa taille est d’environ 150 caractères, soit 2 lignes.
  • Les Balises hn (h1, h2, h3…) : elles correspondent aux différents niveaux de titres évoqués précédemment. Elles sont équivalentes aux niveaux de titres que l’on retrouve dans les éditeurs de texte comme Word et ont pour but de structurer votre article pour les moteurs de recherche.
  • Les Balises alt et le nom des images sont également importants pour décrire leur contenu aux moteurs de recherche. Nous avons rédigé un article spécifique sur l’optimisation des images pour le web.

 

 

La charte éditoriale

Si vous êtes plusieurs à travailler sur les contenus de votre site, vous pouvez organiser toutes les règles dans un document intitulé « charte éditoriale ». Elle permet de lister toutes les informations que vous jugerez utile de définir pour optimiser votre rédaction ou la transmettre à votre partenaire : le ton, le style, l’écriture du nom de l’entreprise, les banques d’images utilisées, les sujets exclus…

 

 

Vous l’aurez compris, rédiger sur le web prend du temps et demande un certain investissement. En tant qu’acteur dans le webmarketing, notre équipe sera ravie de vous renseigner et de pouvoir vous accompagner dans le développement de votre présence digitale.

Article précédent Comment rédiger un cahier des ... Article suivant Quelle différence entre un logiciel ...